Pierre
NÉGREVERGNE

5, place de Barcelone 75016 Paris
Tél : 01 42 24 41 51

Service voiturier

Voir le plan
Faire une réservation
Consulter la Carte

Amis, partenaires et fournisseurs

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30


Les pieds dans le terroir, la tête dans les étoiles

A l’âge où les autres enfants rêvaient de devenir pompier ou astronaute, Pierre NEGREVERGNE affirmait déjà avec conviction : « Je veux être pâtissier ou cuisinier ». Deux métiers qui semblaient pourtant interdits à un enfant à la fois asthmatique et allergique à la farine !

Faire cuire, frire, pétrir la pâte debout sur une chaise… c’est pourtant dans la cuisine qu’il trouve son terrain de jeu favori pour laisser libre cours à son envie de créer et d’inventer.

« Je me suis forgé tout petit une éducation culinaire auprès des fourneaux de ma mère et de ma grand-mère lorraines, d’où je suis originaire. De la Meuse, où je passe mon enfance à Barle- Duc, je pars en apprentissage dans le Vercors aux côtés d’un chef riche de savoirs, qui m’a transmis les valeurs fondamentales du métier.

J’intègre ensuite les brigades de divers établissements de Province : les Frères Cotton à Grenoble, le Pommerois, puis les Terrasses d’Uriage auprès de Philippe Bouissou.

A 24 ans, je décide de passer mon diplôme de pâtisserie, ce qui me semblait indispensable pour compléter mes connaissances et mes instincts. Comme une évidence, pour ajouter une merveilleuse corde à mon arc !

En 1995, je rejoins le Royal Monceau en tant que chef de partie en pâtisserie avec le chef de cuisine Bruno Cirino.

Un an plus tard, j’obtiens le diplôme des amis de Curnonsky dont je partage l’une des maximes : « Que les choses aient le goût de ce qu’elles sont »

Je rencontre Michel Rostang qui me propose la direction des cuisines du Bistrot d’à côté Flaubert, la première annexe du célèbre Chef.

En 2004, après 8 ans à ses côtés, je deviens disciple d’Auguste Escoffier…puis l’âme d’entrepreneur, je fais l’acquisition de la Terrasse Mirabeau. Tombé sous le charme de cet endroit magique lové sous les platanes, comme une escale de détente préservée en plein Paris… j’ai tout de suite imaginé mes clients se régalant à l’ombre de cette vaste terrasse. J’y ai créé une ambiance à mon image simple et stylisée. »

Mon empreinte culinaire

« Le goût, le goût, le goût ! Voilà mon crédo ! Mettre en valeur le produit, sans artifice. Qu’y a-t-il à ajouter à une sole de Bretagne pour la sublimer ?… Si ce n’est une cuisson irréprochable et de beaux légumes de chez Annie Bertin.

Je revendique une cuisine de copains, où le partage est au centre de tout ! Authentique, nature, spontanée… à mon image ! Sans chichi ni ostentation, une cuisine précise et ciselée, qui crée de l’émotion… lisible pour tous ceux qui aiment les saveurs authentiques ».

Mes plats signatures

« Pour preuve, mes plats emblématiques, les incontournables de la maison qui perdurent toute l’année :

- Pâté en croute au canard sauvage (en saison) et foie gras du Périgord.

- Poêlée de queues de langoustines et St-Jacques(en saison), cappuccino parfumé à la reine des près, fondue de poireaux, oignons des Cévennes et baies de Goji.

- Soufflé au caramel beurre salé maison à la truffe (en saison).

Le reste de la carte varie au fil des rotations lunaires et solaires… 90% des plats sont concoctés avec des produits de saison… ceux que l’on peut retrouver sur les marchés de campagne où je puise mon inspiration et que j’affectionne tant ! ».

Mon décor

« Outre cette généreuse terrasse ombragée qui fait la joie de nos convives dès les premiers rayons du soleil et jusque tard dans la saison, le décor intérieur est sobre et lumineux. La grande tablée conviviale qui peut accueillir 14 personnes côtoie des tables plus intimistes. Déclinaison de beiges, d’écrus que le rouge rehausse et où les tableaux de l’artiste danoise Inger Birn et les sculptures de Jean Campa s’intègrent parfaitement. ».

Ma table préférée

« est celle située près de la bibliothèque/oenothèque…qui recèle les bouteilles des vins que je crée…mon autre grande passion (qui m’a conduit à créer Wine by Chef pour la partager avec les néophytes comme avec les amateurs plus éclairés). Cette table surnommée « la table du Chef » est celle des copains, comme à la maison on y tartine les terrines que l’on accompagne d’un bon verre de vin…en refaisant le monde…ou le match si ce sont mes amis rugbymen que j’accueille. »

Ma brigade

Accompagné de Ludovic, Dramane, Antoine, Guillaume et Cheickna en cuisine et Arno, Eric, Benoit, Nelson, Sarah et Igord en salle.
Une très belle équipe qui partage ma passion de donner du plaisir.

Portrait chinois…d’un Meusien

Mon plat préféré :

Mon pâté de canard en croute, parce que c’est un plat authentique qui se partage avec les copains dans la simplicité et la convivialité autour d’un verre de vin.

Un aliment que je déteste :

Jocker, j’aime vraiment tout !

Mon aliment favori :

Le pain.

Mon péché mignon :

Une baguette bien croustillante avec du beurre ½ sel, jambon blanc à l’os et cornichons bien croquants.

Une épice :

Le poivre maniguette qui éclate en bouche comme un feu d’artifice !

Une sauce :

Un bon jus de rôti qui a le parfum des bons plats de famille.

Un dessert :

Une brioche maison façon pain perdu, framboise de Sologne à l’angélique confite maison et sorbet au fromage blanc.

Un parfum de glace :

Glace à la vanille Bourbon bien crémeuse.

Un bonbon :

A la réglisse.

Un type de pain :

Une baguette bien croustillante avec du beurre ½ sel

Un vin :

Un des miens… bien sûr !

Une odeur :

Le feu de bois

Un parfum :

Fleur de Frangipanier

Un bruit :

Le bois qui claque dans la cheminée

Un des 5 sens :

Le goût

Une ville/un pays :

Un village en montagne…

Un artiste :

Deux ! Laurent Gerra qui me fait rire et Sylvain Mirouf qui me fait rêver

Une musique :

La musique du film « Jour de Fête » de Jacques Tati…souvenirs d’enfance et mon rêve du monde cirque et de la fête !

Un art / une oeuvre d’art :

Une toile « coup de foudre » achetée il y a plus de 15 ans, qui me suit dans tous mes déménagements… elle est toujours accrochée à mon mur : « Les Iris » de Jean Claude Mazel

Mes adresses favorites :

Le bistrot « Sortez chez Vous » chez mon ami Fred Dormeval à Rueil Malmaison et le restaurant « Kar&Eric » dans le 17ième.

Wine by chef :

Le projet pour lequel je vibre en ce moment !
L’idée folle de créer avec des particuliers, des groupes ou en séminaires, son propre vin…juste sur le ressenti et l’émotion, sans aucun a priori ni technique.. Je suis juste là pour leur ouvrir les portes des chais les plus secrets et les guider dans l’assemblage des jus de manière presque instinctive !
www.winebychef.com

Mon rêve :

Ouvrir un beau bistrot à Paris et recevoir mes clients comme des copains, avec encore plus de convivialité et de partage.

Contact presse :
Carine PETRUCCI
32, clos des cascades
93160 Noisy-le-Grand
Tél. 01 45 92 03 04

Tous les visuels sont disponibles sur demande à :
visuelspresse@cpconseil.fr
Ou téléchargeables sur : www.carinepetrucci.fr
Nom d’utilisateur : journaliste
Mot de passe : carinepetrucci


Agrandir le texte A | A+ | A+